La Grotte

Le cœur et le but du pèlerinage à Mariastein se trouvent dans la Grotte. Cette chapelle rupestre, que l’on atteint en descendant 59 marchées taillées dans la roche, dégage une atmosphère toute particulière. Son existence a été officiellement attestée pour la première fois en 1434.
La raison de l'établissement d'une chapelle dédiée à Marie en cet endroit est connue depuis 1442. Un enfant serait tombé du haut de la falaise dans le ravin mais, grâce à l’intercession de la Mère de Dieu, il serait resté miraculeusement indemne. A partir de ce fait est née une légende richement embellie avec de multiples ajouts. Bientôt le lieu de pèlerinage attira de nombreux croyants, venus de près ou de loin. Et le curé de Metzerlen dut se faire aider par un prêtre responsable du pèlerinage.

 

 


La statue

La statue est une Vierge assise, en pierre polychromée, qui porte l'Enfant Jésus sur son bras droit. Comme le montrent déjà de vieilles représentations, Marie trône avec son enfant au sommet de la paroi rocheuse. («dans la pierre»). L'origine de la statuette est incertaine. Elle doit faire référence à un modèle gothique. Elle aurait été installée après la Réforme du XVIe siècle, mais avant la construction du monastère.
Le titre officiel de la Vierge est "Mère consolatrice". Les pèlerins l'appellent aussi «la Madonne souriante». Comme le prouvent les ex-votos installés dans le couloir menant à la chapelle,de nombreuses personnes ressentent en ce lieu, jusqu’à nos jours, l’aide et la consolation de la Vierge Marie. Les tableaux témoignent de l’exaucement de leurs prières.
Marie et Jésus sont toujours habillés de vêtements superbes. Leur garde-robe compte, au total, plus de vingt tenues différentes, toutes offertes par des pèlerins, tout comme leurs bijoux. Les vêtements sont changés plusieurs fois par an, en fonction du calendrier liturgique. En 1926, à la demande du pape Pie XI, la statue de Notre-Dame a été couronnée solennellement par le nonce apostolique en Suisse.